Project Description

Galerie Portfolio

Le Voxel de Planck

L’Univers se compose de particules/ondes qui, selon la physique quantique, se subdivisent en parties de plus en plus petites. La limite à ces subdivisions s’appelle le « Mur de Planck ». Tout comme le plus petit point d’une surface (2D) s’appelle le Pixel, le plus petit point d’un volume (3D) est le Voxel d’où le nom de « Voxel de Max Planck ». Cette partie est uniquement observable de manière mathématique de par sa taille. Dans cette œuvre, la représentation de cette onde est grossie volontairement pour donner mon interprétation de cette dimension subatomique au-delà du visible.

Galerie Portfolio

Le Voxel de Planck

L’Univers se compose de particules/ondes qui, selon la physique quantique, se subdivisent en parties de plus en plus petites. La limite à ces subdivisions s’appelle le « Mur de Planck ». Tout comme le plus petit point d’une surface (2D) s’appelle le Pixel, le plus petit point d’un volume (3D) est le Voxel d’où le nom de « Voxel de Max Planck ». Cette partie est uniquement observable de manière mathématique de par sa taille. Dans cette œuvre, la représentation de cette onde est grossie volontairement pour donner mon interprétation de cette dimension subatomique au-delà du visible.

Gallerie photo